Aikido

Arts Martiaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 cuir et beurre, petit texte sur l'importance de la pratique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Occi Moron
Sempaï
Sempaï
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 37
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 24/04/2011

MessageSujet: cuir et beurre, petit texte sur l'importance de la pratique   Mer 29 Mai 2013 - 8:53

CUIR et BEURRE.....


Au Tibet, les peaux de cuir neuves sont exposées au soleil et frottées de beurre, pour les assouplir.

Le pratiquant est comme la peau neuve, dure et raide, avec des vues étriquées et une rigidité conceptuelle.

l'enseignement (dharma) est comme le beurre, il pénètre grâce à la friction de la pratique tandis que le soleil est comme l'expérience directe; lorsque les deux sont appliqués, le pratiquant devient souple et docile.

Mais on conserve aussi le beurre dans des sacs de cuir. Quand on abandonne du beurre dans un sac pour plusieurs années, le cuir du sac devient dur comme du bois et aucune quantité de beurre frais ne peut plus l'assouplir.

Quiconque passe des années à étudier les enseignements, favorisant énormément l'intellect et très peu l'expérience pratique, est comme le cuir durci.

Les enseignements peuvent assouplir la dure peau d'ignorance et de conditionnements mais, lorsqu'ils sont stockés dans l'intellect, qu'ils ne pénètrent pas la personne par la pratique, qu'ils ne sont pas réchauffés par l'expérience directe, alors la personne peut devenir rigide et dure dans sa conception intellectuelle.

Les nouveaux enseignements ne l'assoupliront pas, ne la pénétreront pas et ne la changeront pas.

Nous devons être attentifs à ne pas stocker les enseignements comme de simples connaissances intellectuelles, de peur qu'elles obstruent l'accès à la sagesse. les enseignements ne sont pas des idées à collectionner, mais un chemin à parcourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arann
Sempaï
Sempaï
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 24
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: re   Jeu 30 Mai 2013 - 13:37

D'accord, j'admet qu'en aïkido c'est une chose réalisable car notre enseignement est porté sur la pratique et sur la maitrise, personnelle, de ses connaissances. Et je dois dire que je trouve ce texte d'un bon sens lumineux.
sunny
Toutefois je ne me vois pas aurgumenter sur les vertus assouplissantes du beurre avec mon examinateur du BAC : il ne comprendrait probablement pas pourqoi je lui parle produit laitier...
jokerpan
Cette façon d'envisagé l'appentisage est impossible pour qui est obligé de composer avec de vénérables imbéciles. Domage, ça avait l'air plutôt chouette.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emmanuel
Sempaï
Sempaï


Nombre de messages : 25
Age : 36
Localisation : dojo de la salvetat
Date d'inscription : 14/12/2011

MessageSujet: Re: cuir et beurre, petit texte sur l'importance de la pratique   Jeu 30 Mai 2013 - 16:41

ouais enfin ceci dit, le texte porte sur un enseignement spécifique, il est ici fait mention du dharma, c'est pas n'importe quelle pratique, n'importe quel enseignement, n'importe quel domaine ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arann
Sempaï
Sempaï
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 24
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: re   Lun 3 Juin 2013 - 20:36

Bonjour

Je ne connais pas du tout cet enseignement ( le dharma ). ET je veux bien savoir en quoi ça consiste.
Bon, il reste à préciser que si j'ai été désobligeant ce fut en toute ignorance, et avec légèreté.
Il n’était pas dans mon intention de réduire ou caricaturé le texte.

Mon propos visait l'enseignement scolaire, que j'ai la chance unique de côtoyer de tout prés.
Car ce n'est certes pas celui en vigueur au Tibet mais il à tout de même l'objet de former celui qui le pratique, et ce, d'une façon bien particulière.

Corrigez moi si mon propos vous semble suspect :

Le texte auquel nous faisons allusion ici me semble traiter non pas d'un enseignement, mais de l'enseignement en général.
En effet ils est question ici d'une façon d'apprendre, d'une méthode: l'harmonisation entre la théorie et la pratique au sein de l'apprentissage. Et la valorisation d'une approche concrète/sensible? de la connaissance par le biais de l'expérimentation dans le monde réel; en complément du stockage purement intellectuel, infructueux à long terme, mais tout aussi nécessaire :

"Quiconque passe des années à étudier les enseignements, favorisant énormément l'intellect et très peu l'expérience pratique, est comme le cuir durci."



Et pour tenter de défendre ma position initiale : je dois malheureusement donner mon opinion...

Le système scolaire auquel j'appartient, me semble tout le contraire de cette philosophie de l'enseignement ( certes très éloignée sur le plan culturelle et géographique ) :

Il se trouve que l'on nous demande de stocker sans relâche au sein de notre intellect, et de mettre à la trappe ( pour ainsi dire ) tout ce qui concerne l'appropriation des connaissances et leurs mises en applications dans le monde réel par le biais de l’expérience pratique.

C'est bien de ce genre d'apprentissage dont ce texte tend à nous prémunir.

"Les enseignements peuvent assouplir la dure peau d'ignorance et de conditionnements mais, lorsqu'ils sont stockés dans l'intellect, qu'ils ne pénètrent pas la personne par la pratique, qu'ils ne sont pas réchauffés par l'expérience directe, alors la personne peut devenir rigide et dure dans sa conception intellectuelle.

Les nouveaux enseignements ne l'assoupliront pas, ne la pénétreront pas et ne la changeront pas.

Nous devons être attentifs à ne pas stocker les enseignements comme de simples connaissances intellectuelles, de peur qu'elles obstruent l'accès à la sagesse. les enseignements ne sont pas des idées à collectionner, mais un chemin à parcourir."


D'où mon précédent message, que l'on peut interpréter comme une sorte de complainte du bachelier. Very Happy

Futur membre potentiel d'une jolie ribambelle de sacoches en cuir durci, ou d'une vénérable troupe d'esprit exiguë. Enfin, rien n'est joué...

Voilà, c'était pour tenter de te répondre plus en détail sur le pourquoi de ma dernière publication, qui pouvait sembler un peut irréfléchie, ce qui ne t'as pas échapper.

J'espère que c'est une réponse recevable.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Occi Moron
Sempaï
Sempaï
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 37
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 24/04/2011

MessageSujet: Re: cuir et beurre, petit texte sur l'importance de la pratique   Lun 3 Juin 2013 - 21:24

bonsoir bachelier en complainte ! !

le texte du lama Tenzin Wangyal Rinpoché semble bien appréhender la vie d'une façon différente de celle de l'éducation nationale...

un proverbe arabe va dans son sens : "Qui s’instruit sans agir, laboure sans semer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arann
Sempaï
Sempaï
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 24
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: re   Mar 4 Juin 2013 - 9:08

Bon résumé! clap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cuir et beurre, petit texte sur l'importance de la pratique   

Revenir en haut Aller en bas
 
cuir et beurre, petit texte sur l'importance de la pratique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit texte
» petit texte 2
» Le parler des métiers
» Selle mixte en cuir à vendre petit prix URGENT
» petit texte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aikido :: Catégorie 1 :: Aikido-
Sauter vers: